Semaine n°6: du dimanche 17 au samedi 23 mars

Retrouver l’Homme créature de Dieu et co-jardinier de la Création


Parole de Dieu

L’Homme et la Création sont solidaires dans le dessein de Dieu.

Col 1, 19-20

« Car il a plu à Dieu de faire habiter en lui toute la plénitude et de tout réconcilier par lui et pour lui, et sur la terre et dans les cieux, ayant établi la paix par le sang de sa croix. »

Mc 16, 15

« Allez par le monde entier, proclamez l’Évangile à toutes les créatures. » (Traduction de la TOB)


Rencontrer la Création

Trop souvent, la nature n’est « tolérée » que là où on la juge « à sa place » – toujours plus loin, toujours plus rejetée, toujours combattue. Dans nos environnements transformés par l’homme, on l’assimile à une intrusion de sauvagerie, à la saleté, au manque d’entretien. Or l’homme n’est pas séparé de la création, il en est « la fine fleur ». En cela, il en est d’autant plus responsable et son destin, son salut, y sont donc liés. Il est temps de changer notre regard. Je peux rechercher autour de moi, les plantes sauvages qui s’essaient à pousser entre nos pavés, l’oiseau qui chante en pleine ville, les herbes folles, et les recevoir comme part de la Création, qui vient me parler de Dieu aux endroits les plus inattendus.


Geste concret

Dans le prolongement de ma rencontre avec la nature qui s’invite en ville, je cherche à la protéger : en modifiant, ou en faisant modifier si je le peux les pratiques « d’entretien » qui éradiquent la vie de notre décor quotidien.


Méditation

« Nous partageons également les mêmes préoccupations en ce qui concerne le risque de destruction de la création. L’homme l’a reçue afin de pouvoir réaliser, à travers elle, le dessein de Dieu. Mais, en s’érigeant lui-même au centre de l’univers, en oubliant le mandat du Créateur et en se refermant sur une recherche égoïste de son propre bien-être, l’être humain a géré le milieu dans lequel il vit en effectuant des choix qui mettent en péril son existence même, alors que celui-ci exige le respect et la préservation de la part de tous ceux qui l’habitent. » (Benoît XVI et Chrysostomos II, déclaration commune, 16 juin 2007)


Prière

Je peux demander au Seigneur la grâce du discernement pour mieux comprendre son dessein, la place qu’il octroie à l’homme dans la Création, ce qu’il attend et celle du plein émerveillement devant la beauté de tous ces signes du divin qui illuminent la Création. Je dépose mes rêves de toute-puissance et ma volonté de « refaire le monde » pour moi et non pour lui, et ainsi je me rends disponible à Sa volonté.

Un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>