Petite bibliothèque des chrétiens indignés

 

DSC05561

Cette page, qui sera régulièrement mise à jour, regroupe les liens vers les synthèses de livres publiées par notre fraternité sur le blog de Patrice de Plunkett. Les plus récentes sont signalées ci-dessous en rouge.

Les présentes oeuvres, produites par des auteurs venant d’horizons intellectuels parfois très éloignés, sont pourtant réunies dans une cohérence que traduit simplement ce propos du Cardinal de Lubac : « La cause de Dieu dans la conscience et la cause de l’homme dans la société sont liées. »

Leur regroupement ici peut être vu comme une ébauche de mise en lien de la théologie chrétienne, de la pensée sociale de l’Eglise et des diverses sensibilités de l’écologie politique et de la décroissance.  Ce dialogue potentiel nous semble aussi urgent que prometteur : l‘engagement chrétien pour la décroissance est impulsé du coeur même de notre foi en un Dieu qui s’est donné à l’homme et à toute la création par la pauvreté du Christ, notre seul et unique sauveur.

 

_________ 

André Amar, La croissance et le problème moral  (Le mythe moderne de la croissance, fondé sur un déchaînement d’agressivité, rompt avec les sources judéo-chrétiennes de la morale occidentale.)

Jean Bastaire, La terre de gloire – essai d’écologie parousiaque  (Par le Christ transfiguré et ressuscité, non seulement l’homme mais l’ensemble de la création est promise à la réconciliation, au salut et à la glorification éternelle.)

Jean Bastaire, Le chant des créatures – Les chrétiens et l’univers d’Irénée à Claudel (1) , (2)  (Plus ou moins oubliée depuis quelques siècles, la longue tradition du christianisme cosmique, à la lumière de la révélation biblique, reconnaît la beauté et la dignité de toutes les créatures.)

Jean Bastaire, Pour une écologie chrétienne  (La dimension cosmique du salut est au centre de l’écologie chrétienne : celle-ci ouvre l’homme au renoncement à sa toute-puissance prédatrice et au rétablissement de sa vocation de rassembleur en Christ de toute la création.)

Claude et Lydia Bourguignon, Le sol, la terre et les champs – Pour retrouver une agriculture saine  (La vie des sols et des champs dépend de subtiles interactions au sein des écosystèmes. Une agriculture responsable se doit de comprendre et de respecter cette complexité du vivant. L’agriculture industrielle s’en est révélée totalement incapable).

François Brune, Le bonheur conforme – Essai sur la normalisation publicitaire  (le harcèlement publicitaire quotidien, jouant sur tous les ressorts psychiques de nos manques, peurs et frustrations, travaille à enfermer l’individu dans ses pulsions, afin de réduire son horizon de vie à la consommation.)

Vincent Cheynet, Décroissance ou décadence  (La décroissance est un Non opposé à une société de croissance, anthropologiquement fondée sur le refus de toute limite et le fantasme infantile du toujours plus.)

Yves Congar, Pour une Eglise servante et pauvre  (La hiérarchie et l’autorité d’Eglise, telles que Jésus l’enseigne aux apôtres, est entièrement subordonnée au principe du service fraternel en vue de la réalisation du Corps mystique. Dans son histoire, l’Eglise, après la réforme grégorienne, a largement trahi cet idéal évangélique.)

André Gorz, Misères du présent, richesse du possible (1) , (2)  (Le capitalisme «post-fordiste» perpétue comme norme et comme justification des droits, un travail dont il abolit pourtant massivement l’accessibilité et la dignité. Il faut oser l’Exode de la société salariale.)

Charles Journet, Les sept paroles du Christ en croix (1) , (2)  (Une lente méditation de ces sept paroles, qui par la brèche de chacune d’elle, nous plonge dans le mystère de la rédemption.)

Jean-Pierre Lebrun, Un monde sans limite (1) , (2)  (Dans une perspective psychanalytique, l’illusion d’un monde sans limite, promue par le discours potentiellement totalitaire de la science, est directement articulée à la désymbolisation de nos sociétés et à l’ébranlement de la figure paternelle.)

Henri de Lubac, Catholicisme – Les aspects sociaux du dogme (1) , (2)  (Le catholicisme est social par essence : face à l’individualisme ambiant auquel les catholiques n’échappent pas, l’Ecriture Sainte, les Pères de l’Eglise, tous les dogmes et sacrements révèlent la portée universelle de la rédemption et du salut du monde.)

Henri de Lubac, Le drame de l’humanisme athée (1) , (2) , (3)  (Humanisme positiviste, marxiste et nietzschéen sont les trois principales faces d’un athéisme inhumain face auquel se lèvera le génie prophétique de Dostoïevski.)

Jean-Claude Michéa, L’empire du moindre mal – Essai sur la civilisation libérale (1) , (2) , (3) , (4)  (Le meilleur des mondes, ou le monde sans âme du capitalisme contemporain, est l’aboutissement logique du projet philosophique libéral originel, inséparablement économique, culturel et politique.)

Patrice de Plunkett, L’écologie de la Bible à nos jours – Pour en finir avec les idées reçues (1) , (2)  (Le mythe tenace d’un judéo-christianisme à l’origine du saccage environnemental, ne résiste pas à ce que la Bible nous révèle du rôle de l’homme dans l’univers.)

Emidio-Marie Ubaldi, La bourse ou la vie – Gérer ses biens selon l’Evangile  (Comment se détourner du faux dieu Mammon et se détacher des «biens» de ce monde, non comme une fin en soi, mais pour laisser la place à l’Esprit de Dieu en nos vies.)

Jean Ziegler, Destruction massive – Géopolitique de la faim (1) , (2)  (L’ancien rapporteur spéciale de l’ONU pour le droit à l’alimentation décrit les multiples rouages d’un néo-libéralisme à la source d’un assassinat de masse par la faim.)

Maurice Zundel, Croyez-vous en l’homme ?  (Esclave de sa biologie, l’homme croit en son savoir et en sa puissance, non en sa valeur et en sa dignité, qui se manifestent au plus intime de lui-même, dans le total dépassement et don de soi.)

Maurice Zundel, Emerveillement et pauvreté (Le Christ nous révèle la pauvreté de Dieu dans le lavement des pieds. Par l’imitation du Christ, l’homme découvre sa seule vraie grandeur : il naît à lui-même dans son abaissement  et en Lui devient présence universelle pour le Corps mystique.)

 

 


Fatal error: Call to undefined function sharepost_buttons() in /home/chretienl/www/wp-content/themes/elegant-grunge/single.php on line 25